Vignette Crit’Air 3 : ce que vous devez savoir sur les autorisations de conduite en ville

Vignette Crit'Air 3

Publié le : 11 décembre 20235 mins de lecture

Face à la problématique de la pollution de l’air dans les grandes villes, la France a adopté un système de classification des véhicules pour limiter la circulation des plus polluants. La vignette Crit’Air 3, qui concerne un certain nombre de véhicules, est particulièrement concernée par les mesures restrictives mises en place. Dans cet article, découvrez les implications de cette classification et ce que cela signifie pour les conducteurs de véhicules Crit’Air 3.

Qu’est-ce que la vignette Crit’Air 3 ?

La vignette Crit’Air est un dispositif mis en place par le gouvernement français pour classer les véhicules en fonction de leur niveau de pollution. Il existe six classes de vignettes Crit’Air, de 0 à 5. Les voitures Crit’Air 3 sont principalement des véhicules à essence immatriculés entre le 1ᵉʳ janvier 1997 et le 31 décembre 2005, des véhicules diesel immatriculés entre le 1ᵉʳ janvier 2006 et le 31 décembre 2010 et des deux-roues immatriculés entre le 1ᵉʳ juillet 2004 et le 31 décembre 2006. La vignette Crit’Air est obligatoire, elle permet de limiter la circulation des véhicules les plus polluants dans les ZFE. Si vous circulez dans une ZFE avec un véhicule équipé d’une vignette Crit’Air 3 alors que la circulation de ces véhicules est interdite, vous risquez une amende de 68 euros. En France, des zones à faibles émissions (ZFE) ont été mises en place dans différentes villes et métropoles. Ces zones ont été créées afin de protéger les habitants de grandes villes d’un fort taux de pollution de l’air. Pour ce faire, le gouvernement a décidé de limiter, voire d’interdire la circulation des véhicules les plus polluants. Les véhicules Crit’Air 3 sont directement concernés par ces restrictions. Les Crit’Air 4 et 5 sont d’ores et déjà interdits de circulation dans ces zones. Pour obtenir une vignette Crit’Air, il faut se rendre sur le site officiel du service de délivrance des certificats qualité de l’air certificat-air.gouv.fr. Il faut remplir un formulaire en renseignant les informations du véhicule et du titulaire, puis payer en ligne. La vignette coûte 3,11 euros, auxquels s’ajoute 0,61 euro de frais d’affranchissement.

Les restrictions pour les véhicules Crit’Air 3

Les véhicules équipés d’une vignette Crit’Air 3 ne sont autorisés à circuler dans les ZFE que dans certaines conditions. En effet, en cas de pic de pollution, les autorités peuvent décider de restreindre la circulation des véhicules équipés d’une vignette Crit’Air 3. Seuls les véhicules équipés d’une vignette Crit’Air 1 ou 2 sont autorisés à circuler dans les ZFE quelles que soient les conditions. Selon le calendrier initial, l’interdiction de circulation des véhicules Crit’Air 3 dans ces grandes villes, telles que Paris, devait entrer en vigueur le 1ᵉʳ juillet 2023. Cependant, cette date a été reportée à plusieurs reprises, et l’interdiction ne devrait finalement entrer en vigueur qu’à partir de 2025. Ce report est dû au fait qu’un grand nombre de personnes conduisent encore des véhicules avec une vignette Crit’Air 3. Le but est donc de leur donner plus de temps pour remplacer leur véhicule par un modèle plus écologique. En effet, selon le ministère de la Transition écologique, les véhicules Crit’Air 3 représentaient encore 31,2% du parc automobile du Grand Paris en 2021.

Que faire si mon véhicule est Crit’Air 3 ?

Si votre véhicule est classé Crit’Air 3 et que vous habitez ou travaillez dans une zone à faibles émissions, vous devrez envisager de le remplacer par un modèle moins polluant. Le gouvernement a mis en place des aides pour encourager l’achat d’un nouveau véhicule, comme la prime à la conversion ou le bonus écologique. Dans certaines circonstances, des dérogations peuvent être accordées pour permettre à des voitures critère 3 de circuler dans les ZFE. Les professionnels peuvent notamment bénéficier de dérogations si leur entreprise a contracté un prêt garanti par l’État, un fonds de solidarité ou un prêt rebond. Les véhicules de déménagement et les véhicules de service public ou d’entreprises publiques sont également exemptés. Enfin, en ce qui concerne les particuliers, les véhicules disposant d’une carte de stationnement pour personnes handicapées peuvent circuler librement dans les ZFE. La vignette Crit’Air 3 et les restrictions de circulation qui y sont associées sont un exemple de la manière dont le gouvernement français tente de résoudre la problématique de la pollution de l’air dans les grandes villes. Si ces mesures peuvent sembler contraignantes, elles n’en demeurent pas moins nécessaires pour garantir la qualité de l’air que nous respirons. Pour obtenir plus d’informations sur la vignette Crit’Air 3 et les restrictions de circulation associées, vous pouvez consulter le site de l’assureur lolivier.fr. Vous y trouverez des articles détaillés et à jour sur le sujet.

Plan du site