Les étapes clés de l’entretien annuel de votre pompe à chaleur : Tout ce que vous devez savoir

pompe à chaleur

Publié le : 07 août 20236 mins de lecture

L’achat d’une pompe à chaleur représente un investissement rentable pour les ménages. Lorsqu’on réalise des travaux de rénovation énergétique, ce système de chauffage est une valeur sûre. Or, son usage nécessite un entretien assez complexe et un suivi professionnel. On fait le point sur l’entretien d’une PAC.

Pourquoi entretenir une PAC ?

L’entretien d’une pompe à chaleur est indispensable pour garantir son efficacité et sa performance énergétique. Avant de choisir le meilleur contrat d’entretien pour pompe à chaleur, il convient d’évoquer quelques bonnes raisons d’entretenir son système.

  • Une mesure de prévention contre les risques de pollution de l’air

Certains modèles de pompes à chaleur comme air/air récupèrent les calories dans l’air ambiant pour chauffer la maison. Sans un suivi, ces PAC projetteront des particules dans l’air. Ces particules seront néfastes pour sa santé. On parle de moisissures ou de bactéries transmises dans l’atmosphère de l’habitat. Pour respirer un air plus sain chez soi, on procède au nettoyage régulier de son appareil.

  • Assurer la longévité de l’appareil

Un contrat d’entretien pour pompe à chaleur permet d’assurer son bon fonctionnement et d’assurer sa longévité. Elle continuera de fonctionner dans des conditions optimales et sa longévité s’en trouvera également améliorée. Son entretien évitera son endommagement prématuré. Il faut la faire durer longtemps compte tenu de l’investissement qu’elle représente.

  • Prévenir la surconsommation

La pompe à chaleur est un système électrique. Un défaut d’entretien peut avoir de lourdes répercussions sur sa consommation d’électricité. Si le fonctionnement de la pompe à chaleur est perturbé par de la poussière, cela va occasionner une surconsommation électrique. Le suivi régulier de sa PAC l’évitera de faire grossir ses factures d’électricité.

À parcourir aussi : Quand changer l'eau d'une fontaine à eau ?

Entretien d’une PAC : ce que dit la loi

Pour l’entretien d’une pompe à chaleur, il faut connaître les obligations légales. La réglementation exige une surveillance des modèles de PAC. Au-delà d’une certaine puissance, la loi impose des délais d’entretien assez précis. Si l’équipement a une puissance comprise entre 4 et 70 kW, il faut l’entretenir obligatoirement tous les deux ans. S’il est >70 kW, l’entretien se fera tous les cinq ans. Connaître l’énergie demandée par son appareil permet de déterminer sa fréquence d’entretien. Outre cela, comme les PAC comprennent un liquide frigorigène assez toxique, son remplacement est exigé tous les 5 ans. Par ailleurs, la législation souligne aussi l’importance du maintien de qualité de son appareil. Il faut garder un œil sur un éventuel dysfonctionnement. Dès que l’on remarque une anomalie, on fait appel à un professionnel. On ne doit pas, alors, attendre la date de suivi obligatoire. Une maintenance régulière de son équipement lui apporte d’énormes bénéfices. Son chauffage et sa climatisation pourront s’en porter mieux. Pour connaître tous les détails, visitez le site engie-homeservices.fr. Un suivi régulier de son système de chauffage garantit la sécurité de son logement et réduit les incidents imprévus qui sont dangereux pour sa maison.

À parcourir aussi : Mise en conformité de votre installation électrique : comment intervient un électricien ?

‍Les conseils pour bien entretenir sa pompe à chaleur

Il existe deux étapes importantes pour l’entretien de sa PAC.

  • Assurer soi-même l’opération d’entretien

On inspecte régulièrement et visuellement le système afin de vérifier s’il y a un obstacle ou non. En gardant un œil sur le fonctionnement de l’appareil, on évitera tout incident. Sachez que l’unité placée à l’extérieur de la maison est soumise à de rude épreuve. Les feuilles mortes humides peuvent venir boucher l’arrivée d’air. Pour améliorer son efficacité, on retire tout ce qui s’accumule à l’extérieur du système. Outre cela, on peut également envisager le nettoyage des bouches de soufflage de son appareil avec de l’eau savonneuse ou de l’eau. Toutefois, avant de faire une opération sur sa PAC, il faut consulter sa notice. Chaque modèle a, en effet, ses spécificités.

  • Confier l’entretien de sa PAC à un professionnel

Tel est l’intérêt d’un contrat d’entretien pour pompe à chaleur. Le professionnel effectue plusieurs opérations pour ne citer que les vérifications générales de l’état de la pompe à chaleur. Un professionnel assure le contrôle de l’étanchéité du circuit de fluide frigorifique. Il assure le bon état des connexions électriques et les performances de son installation de chauffage. Il effectue aussi des réglages pour son fonctionnement. L’expert prend en charge le nettoyage de ses différents composants. Tous ces points de contrôle sont indispensables pour assurer la bonne continuité du système de chauffage. A la fin de l’entretien, il remettra au propriétaire un rapport sur le dimensionnement et sur les performances de la pompe à chaleur. Le technicien lui remet également une attestation de maintenance qui doit être conservée pendant 2 ans. Elle permet de certifier auprès de son assurance en cas de dysfonctionnement. Il faut respecter cette démarche pour bien entretenir sa pompe à chaleur.


Plan du site