Est-il toujours avantageux de travailler au Royaume Uni après le brexit ?

Alors que le Royaume-Uni aime donner la préférence aux ressortissants de sa Majesté et éviter la ruée vers les petits emplois de nombreux Européens arrivant sur le sol britannique. Ils sont toujours à la recherche d’analystes quantitatifs salaire qui sont très talentueux et compétents.

Plus vous êtes qualifié et plus les secteurs dans lesquels vous travaillez sont stratégiques, plus vous serez bien accueilli dans l’emploi. Mais, l’accord de commerce et de coopération signé le 24 décembre entre le Royaume-Uni et l’Union européenne change la donne : oui, il est désormais plus compliqué d’aller travailler outre-Manche pour devenir mathématicien.

Comment travailler au Royaume-Uni après le Brexit ?

Maintenant, que le Royaume-Uni a quitté l’Union européenne, travailler outre-Manche est un peu plus compliqué si vous êtes européen. À partir du 1er janvier 2021, de nouvelles règles s’appliquent.

Afin d’obtenir l’autorisation de travailler au Royaume-Uni, un candidat expatrié doit tout d’abord satisfaire à des exigences spécifiques.

Tout d’abord, il est essentiel que vous vous soyez vu proposer un emploi par un « sponsor » dans le finance quantitative salaire avant que la procédure de délivrance du visa de travail ne débute. Il n’est pas possible de travailler au Royaume-Uni sans sponsor. En outre, l’offre d’emploi doit figurer sur une liste connue d’emplois pour lesquels un visa de travail peut être accordé. L’offre d’emploi doit également être faite par un employeur reconnu et agréé par le ministère de l’Intérieur britannique.

Les candidats européens doivent en outre demander un visa de travailleur qualifié. Pour obtenir ce visa de travailleur qualifié, vous devrez prouver que :

  • Vous avez une offre d’emploi d’un sponsor approuvé par le ministère de l’Intérieur britannique avec le niveau de qualification requis.
  • Le mathématicien salaire minimum est environ 31 724 €.
  • Vous aurez des compétences linguistiques intermédiaires en anglais au niveau B1 (Cadre européen commun de référence pour les langues). Ce site spécialisé vous livre plus d’infos.

Introduction d’un visa d’immigration à points

« Le Royaume-Uni déclare qu’il introduit un système d’immigration à points qui donne la priorité aux compétences et aux talents des personnes. Être en mesure de travailler au Royaume-Uni, vous devez accumuler 70 points, qui sont attribués en fonction de vos compétences et qualifications. Par exemple, la connaissance de l’anglais vaut 10 points, l’offre d’un emploi dont le salaire est supérieur au seuil de 29 445 € vaut 20 points, etc. Les frais de demande de visa peuvent aller de 660 € à près de 1 400 €.

Le principal visa permettant de travailler au Royaume-Uni est le visa de travailleur qualifié. Pour être éligible, vous devez généralement remplir les conditions suivantes :

  • avoir reçu une offre d’emploi d’un employeur agréé avec le niveau de qualification requis
  • avoir un salaire analyste quantitatif le plus élevé entre le salaire minimum de 30 000 € et le salaire en vigueur pour un emploi donné
  • Toutefois, dans certains cas, vous pouvez être payé moins, notamment si vous avez moins de 26 ans ou si vous avez un contrat de courte durée (voir l’encadré à la fin de cet article),
  • parler au moins un niveau intermédiaire d’anglais, B1 (selon le Cadre européen commun de référence pour les langues).

Faits essentiels concernant le droit et la législation du travail au Royaume-Uni

1 – Heures de travail hebdomadaires

La durée maximale hebdomadaire de travail pour les plus de 18 ans est de 48 heures. Cependant, les Anglo-Saxons travaillent en moyenne 38 heures par semaine.  Toutefois, dans certaines professions (médecine, défense, services aux personnes, etc.), il est possible de dépasser cette limite, mais toujours avec votre consentement.

Pour les mineurs âgés de 16 à 18 ans, la durée maximale du travail est de 40 heures par semaine.

2 – Congés payés et jours fériés

Il y a un total de 6 jours fériés par an au Royaume-Uni. Outre ces six jours fériés, il existe d’autres jours et événements spécifiques aux quatre pays du Royaume-Uni, par exemple le lundi de Pâques (à l’exception de l’Écosse), la St Andrew’s Day (Écosse uniquement), etc.

Le congé payé dure 5,6 semaines par an, soit environ 28 jours. Voir gov.uk pour plus d’informations.

Le congé de maternité et le congé de maladie sont rémunérés pour un maximum de 26 et 28 semaines respectivement.