Comment fonctionne l’assurance moto ?

Assurance moto

Publié le : 08 avril 20226 mins de lecture

Moyen de déplacement fort pratique et économique, les deux-roues restent appréciés de toutes les générations. Or, l’absence de carrosserie, la vitesse souvent élevée et le manque d’attention du motard l’exposent à des risques d’accidents dont le taux dépasse largement les incidents avec les voitures. Toutes ces circonstances et les autres éléments qui viennent s’y ajouter ne sont pas toujours favorables à la conduite de ces engins. À cet effet, dans l’objectif de protéger au mieux les utilisateurs, mais aussi les citoyens qui utilisent les différentes voies publiques, la loi exige le port de casque adéquat et la souscription à une assurance moto.

Principe de fonctionnement de l’assurance moto

Cette assurance permet aux motards d’être pris en charge en cas d’événement dommageable selon les garanties souscrites, qu’ils soient responsables ou non de l’incident, comme sur ce lien. En cas d’accident, les démarches à suivre pour faire valoir les droits à cette adhésion sont :

  1. le remplissage de l’imprimé destiné au constat à l’amiable par toutes les personnes impliquées dans l’incident, au moment même de l’événement ;
  2. l’inscription de toutes les données nécessaires au verso de cet imprimé pour procéder à la déclaration du constat ;
  3. l’expédition de cette déclaration à l’assureur ;
  4. la compagnie d’assurances effectue l’expertise du dossier et revient vers l’adhérent une fois le dossier traité et les décisions prises sur le remboursement et autres.

Normalement, cette procédure est commune à tous les assureurs puisque les professionnels fonctionnent sur le même principe de base. Dans le cas où plusieurs véhicules seraient concernés par l’accident, chaque conducteur doit effectuer le constat à l’amiable et toutes les parties présentes doivent signer ce document. Les détails des faits doivent être mentionnés clairement pour que l’assureur puisse être en mesure d’évaluer la situation, de déterminer la responsabilité de chacun et de statuer sur la prise en charge. L’envoi de cette déclaration doit être fait tout de suite après l’accident pour bénéficier de l’indemnisation.
Habituellement, la compagnie doit accompagner les souscripteurs qui peuvent avoir besoin d’aide lors de la réalisation de la démarche. Les intéressés peuvent se rendre directement auprès de l’agence, tout comme ils peuvent l’appeler pour obtenir les informations nécessaires. Chaque assureur met en place le système qui lui permet de se rapprocher davantage des souscripteurs, comme la possibilité d’effectuer la déclaration en ligne.

Les indemnisations possibles

L’obtention d’une indemnisation et le montant des prises en charge en matière d’assurance moto pas cher dépendent de la responsabilité du motard et de la garantie souscrite.
Les personnes qui ont contracté la formule de base qu’est la garantie responsabilité civile ne perçoivent aucune indemnisation. La prise en charge est exclusivement dédiée au tiers qui a subi les dommages. À cet effet, cette assurance obligatoire permet à la victime (autre que le motard) de recevoir le remboursement des frais médicaux et des dommages causés aux infrastructures et aux véhicules. Selon la compagnie, d’autres protections peuvent être incluses dans la formule de base. Sinon, le souscripteur est libre d’ajouter des options dans son contrat.
Les formules intermédiaires entre la garantie au tiers et l’assurance tous risques donnent aux souscripteurs l’occasion d’être indemnisés lorsque les dommages afférents à leur contrat ont eu lieu. La teneur de ces souscriptions dépend surtout de l’assureur, mais une assurance intermédiaire peut couvrir les tentatives de vol et les vols proprement dits, les bris de glace, les équipements de protection, ainsi que les dégâts causés par un attentat, un incendie et des catastrophes naturelles.
L’assurance tous risques offre la meilleure protection et permet de bénéficier d’une indemnisation beaucoup plus large.
En tout état de cause, les motards doivent bien s’informer pour évaluer chaque formule et pour choisir la meilleure option et la bonne compagnie d’assurances.

Les procédures d’indemnisation

Les dégâts matériels et les dommages corporels font l’objet d’une expertise technique et médicale. Le résultat des examens effectués permet à l’assureur d’évaluer l’indemnisation et d’agir en conséquence.
Pour un dommage corporel, le motard est informé du résultat dans les 20 jours qui suivent l’expertise et reçoit l’indemnisation dans les trois mois à compter de la date de la déclaration.
Quant aux dégâts matériels, l’assureur procède à la réparation ou au versement d’une indemnité.
Les propriétaires des engins volés peuvent recevoir l’indemnisation dans les 30 jours qui suivent la déclaration.
Dans tous les cas, le mieux pour les souscripteurs est de contacter directement leur assureur et de suivre leur dossier.


Plan du site